Nous sommes le Sam Mar 28, 2020 11:20 pm




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 
 Pour François 
Auteur Message
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Oct 14, 2011 10:43 am
Messages: 169
Message Pour François
Pour toi François et les autres....

https://www.youtube.com/watch?v=L3Z0GFMjR5E#t=19

https://www.youtube.com/watch?v=1bKFbYtxAPw

_________________
Priez que je ne vous prenne pas vivant!!!


Mar Juin 10, 2014 11:09 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Sep 26, 2005 7:10 pm
Messages: 1310
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
Il recommence au début ?

_________________
mio ! maow ! mio ! maow ! la la la la la !


Mer Juin 11, 2014 6:38 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mar Oct 18, 2005 9:52 pm
Messages: 697
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
Oav ou jeux vidéo? Par contre on a le impression de e voir du square Enix.
Le truc appréciable c'est qu il y a moins de tafiolles hein andromede. .....

_________________
Il n'existe aucune innocense, seulement divers niveaux de culpabilité....!


Mer Juin 11, 2014 12:42 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Oct 15, 2005 3:17 pm
Messages: 1585
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
Je pencherai plutôt pour un film ; je crois avoir lu des rumeurs à ce sujet, dans le sillage du film Harlock/Albator.

Coté design, je trouve certains éléments sympas (le coté rétractile des armures par exemple) et d'autres me laissent sceptiques (l'armure du Cygne ; Milo du Scorpion est manifestement devenu une femme O.o' ; le Cancer ressemble à un méchant seigneur de guerre chinois comme caricaturés dans les mangas ; et Mu du Bélier porte des lunettes, sans doute pour renforcer son coté intellectuel ; ces trois derniers points me font penser que le design a largement versé dans les canons contemporains, très Final Fantasy et autres animes modernes). A voir donc.

Par contre, ça parait toujours aussi épique, plein d'ardeur et de courage. Très "nekketsu", quoi :D

Edit : j'ai trouvé çà comme info :

http://www.elbakin.net/fantasy/news/animemanga/21587-Saint-Seiya:-Legend-of-Sanctuary-poursuit-sa-promo

_________________
"Je ne vois que le Mal, tu ne vois que le Bien; nous sommes tous deux handicapés"

On me parle de schizophrénie mais à deux c'est tellement mieux la vie! (Olivia Ruiz, Le Tango du Qui)


Mer Juin 11, 2014 3:46 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Oct 15, 2005 3:17 pm
Messages: 1585
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
Ils l'ont fait!!

http://www.jeuxvideo.com/news/2014/00076041-les-chevaliers-du-zodiaque-au-cinema-en-france.htm

Vous n'êtes pas sans savoir que Les Chevaliers du Zodiaque, Saint Seiya pour les puristes, a récemment eu droit au Japon à un film réalisé entièrement en images de synthèse à l'image d'Albator, Corsaire de l'Espace.

Les Chevaliers du Zodiaque au cinéma en FranceSe déroulant à nouveau durant la fameuse bataille du Sanctuaire (au centre des jeux Saint Seiya : Les Chevaliers du Zodiaque : Le Sanctuaire et Saint Seiya : Les Chevaliers du Zodiaque : La Bataille du Sanctuaire mais également narrée dans Saint Seiya : Brave Soldiers) Les Chevaliers du Zodiaque - La Légende du Sanctuaire mettra donc en scène Seiya et sa bande de chevaliers de bronze portant toujours des armures propres comme un sou neuf et n'hésitant pas à user de leur cosmo-énergie pour dévaster tout ce qu'ils peuvent si ça peut les aider à sauver la princesse Athéna une fois de plus retenue prisonnière par le Grand Pope... une constante depuis 1986.

Les Chevaliers du Zodiaque au cinéma en FranceBref, sachez donc que ce film, réalisé par Keiichi Sato (les excellentes séries Tiger & Bunny et Wolf's Rain, les OAVS de Karas...) et produit par Masami Kurumada (auteur du manga original) aura droit à une sortie en salles en France le 25 février prochain. Il ne tiendra donc qu'à vous d'aller le voir pour commenter en bien ou en mal le nouveau design très marqué des protagonistes tout en se demandant combien de bourre-pifs devra cette fois se prendre Shun avant d'être secouru par Ikki.


ET il y a une bande annonce sur le site où mène le lien.

_________________
"Je ne vois que le Mal, tu ne vois que le Bien; nous sommes tous deux handicapés"

On me parle de schizophrénie mais à deux c'est tellement mieux la vie! (Olivia Ruiz, Le Tango du Qui)


Mer Nov 26, 2014 12:31 am
Profil
Site Admin
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Lun Sep 26, 2005 10:00 am
Messages: 579
Localisation: Maisons-Alfort
Message Re: Pour François
Mouais... ça sent un peu le réchauffé, tout de même...


Jeu Nov 27, 2014 7:46 pm
Profil Site Internet
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Oct 15, 2005 3:17 pm
Messages: 1585
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
La bande annonce en français!! Et en japonais aussi!!!

http://www.elbakin.net/fantasy/news/animemanga/22659-La-Legende-du-Sanctuaire-:-la-bande-annonce

_________________
"Je ne vois que le Mal, tu ne vois que le Bien; nous sommes tous deux handicapés"

On me parle de schizophrénie mais à deux c'est tellement mieux la vie! (Olivia Ruiz, Le Tango du Qui)


Ven Déc 26, 2014 4:30 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Mer Déc 08, 2010 12:12 pm
Messages: 233
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
Alors après visionnage je confirme que c'est bien du ff13 qui rencontre saint seiya. Y'a du bon et ya du mauvais (mention spéciale ... mais alors très spéciale pour le Deathmask) dedans mais ca se laisse regarder.

Du coup je vous laisse un lien très propre:

http://www.purevid.com/v/7529FDD9H289HDK88B276JOL3423/

Voilà

_________________
In tartiflette we trust!!


Lun Déc 29, 2014 7:28 pm
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Ven Oct 14, 2011 10:43 am
Messages: 169
Message Re: Pour François
Cadeau françois !

http://www.bz4smo.com/article-1379-voici-le-top-15-des-photos-qui-vous-feront-aimer-le-tir-a-l-arc-15.html

_________________
Priez que je ne vous prenne pas vivant!!!


Mer Jan 28, 2015 12:28 am
Profil
Avatar de l’utilisateur

Inscription: Sam Oct 15, 2005 3:17 pm
Messages: 1585
Localisation: Nevers
Message Re: Pour François
La critique du film. Je crois que je me contenterai du dvd. Ou du streaming.

http://www.jeuxvideo.com/news/417937/critique-saint-seiya-la-legende-du-sanctuaire.htm

Attendu pour le 25 février prochain au cinéma, la nouvelle adaptation des Chevaliers du Zodiaque fait couler pas mal d'encre depuis plusieurs semaines grâce aux nombreux visuels et autres extraits dévoilés qui ont pour eux de diviser les fans. De fait, dans le cadre de notre rubrique Cross Media, nous avons cru bon de vous proposer une critique de ce film d'animation qui a au moins le mérite d'assumer pleinement ses choix.

A qui s'adresse Saint Seiya : La Légende du Sanctuaire ? C'est ce qu'on est en droit de se demander après avoir vu le film. En effet, si L'histoire des Chevaliers du Zodiaque est par définition un « conte transgénérationnel » qui doit beaucoup aux multiples adaptations du manga de Masami Kurumada, ce premier film en images de synthèse, arrivant dans le prolongement de l'adaptation en CG de Captain Harlock, a de quoi désappointer à quasiment tous les niveaux.

Il était une fois...

En choisissant d'adapter l'arc le plus connu de la franchise, autrement dit celui des Chevaliers d'Or, Kei'ichi Sato (brillant réalisateur ayant à son actif les excellentes OAVs de Karas ou bien encore la fabuleuse série Tiger & Bunny) peut se permettre de rentrer directement dans le vif du sujet d'autant que le film n'excède pas 90 minutes. Nous retrouvons donc les grandes lignes du manga mettant en scène les Chevaliers de Bronze qui vont devoir protéger la réincarnation d'Athena. Ce faisant, ils devront aller livrer bataille au Sanctuaire en affrontant les 12 Chevaliers d'Or qui sont autant de gardiens qui les mèneront jusqu'au Grand Pope, sombre manipulateur cherchant à s’accaparer le pouvoir de la déesse. Dans les faits, nous sommes en territoire connu sauf que le film choisit sciemment de chambouler ce qu'on croyait acquis via, tout d'abord, un véritable reboot visuel.

Sur ce plan, inutile de dire que le résultat divisera car s'il est permis de s'extasier devant ledit Sanctuaire, empruntant énormément à la cité d'Asgard du Thor de Kenneth Branagh, il est en revanche plus difficile de ne pas être étonné par le character design global donnant l'impression d'errer entre l'univers d'un boys band et celui des Sentai. Si on retrouve toujours ces visages éliminés et androgynes, on regrettera tout de même amèrement certains partis pris esthétiques d'un goût très douteux. En somme, on sent que le réalisateur a désiré respecter le matériau de base (ou du moins en garder son essence première) tout en cherchant à offrir quelque chose de nouveau au public. Mais malgré cela, difficile de ne pas lever un sourcil interrogateur.

Changement d'orientation

Si on s’accommodera facilement du fait que le Chevalier du Scorpion soit désormais une femme, comment légitimer le look improbable du Chevalier du Bélier arborant de magnifiques petites lunettes ou bien encore le sort réservé au Chevalier du Cancer présenté comme un guignol d'opérette poussant la chansonnette pour accueillir nos braves guerriers dans sa maison ? Soyez patients, la réponse à ces questions se trouve quelques lignes plus bas.

Toutefois, le plus embêtant vient également de la durée du film mentionnée plus haut qui condense plusieurs tomes du manga. Si les coupes sont importantes, il n'en reste pas moins que la progression elle-même au sein du Sanctuaire est rendue complètement caduque. En effet, aucune montée en puissance n'est palpable et il est regrettable que la plupart des rencontres entre chevaliers soient expédiées en quelques plans au profit d'une fin cataclysmique trouvant écho dans le cinéma hollywoodien ou plus encore dans le jeu vidéo, le climax renvoyant à moult affrontements finaux, celui de Final Fantasy VI en tête.

Il est donc aisé de comprendre que les producteurs n'ont à aucun moment choisi de faire ce film pour les fans de la première heure mais plutôt pour des enfants plus réceptifs à une action soutenue qu'au développement d'un scénario basé sur des personnages et leurs motivations profondes. En partant de là, la critique évoquée quelques lignes plus haut prend tout son sens d'autant qu'elle trouve écho dans une scène du long-métrage lorsque Shiryu, essayant d'expliquer la situation lors de l'arrivée au Sanctuaire, se voit dénigré par ses camarades qui n'ont qu'une idée en tête : avancer le plus vite possible pour balancer des bourre-pifs super-soniques.

Cette scène à elle seule résume tout le film s'articulant autour d'une vision « new-gen » du matériau de base n'ayant pas de temps à perdre et ne cherchant à aucun moment à expliquer le pourquoi de la soudaine montée en puissance de simples Chevaliers de Bronze ou à développer un quelconque passé, propre aux chevaliers. Dès lors, on devra se satisfaire d'un affrontement expéditif entre le Chevalier du Cygne et son maître, celui du Verseau, pourtant l'un des plus poignants de la série animée, sans chercher à comprendre comment notre blondinet atteint si vite le Septième Sens, alors qu'il a à peine été évoqué auparavant. Pire, on devra accepter que le film délaisse sciemment l'histoire tragique de Yoga et donc ce qui le rattache à Camu. Même son de cloche à propos du Chevalier des Poissons n'ayant pas droit au moindre égard (comprenez par là qu'il ne passe même pas par la case « baston ») car trahi par le Grand Pope pour on ne sait quelle raison, cette scène n'étant que le début d'un final on ne peut plus brouillon mais pourtant totalement cohérent avec ce qu'on vient de voir avant.

Non, le but de La Légende du Sanctuaire n'est vraiment pas de nous raconter une histoire. Il cherche avant tout à proposer des sortes de montagnes russes constituées d'attaques iconiques et d'armures étincelantes high-tech afin que les gamins prennent leur pied pendant la séance et en dehors en allant acheter les nouvelles figurines spécialement conçues pour profiter du métrage.
Les Chevaliers du Zodiaque ou le Septième Sens (des affaires)

Et c'est là que le bât blesse car rappelons tout de même qu'à époque de la série animée, l'arc des Guerriers divins avait été spécialement réalisé pour celle-ci afin qu'elle ne rattrape pas trop rapidement le manga. Certes, le tout était hérité du film La Bataille des Dieux, et n'avait finalement pas été apprécié par le public japonais, mais il n'en reste pas moins qu'à partir d'un postulat dicté par les bonnes audiences de la série (et donc une logique mercantile), il en était ressorti l'un des passages les mieux écrits et les plus intenses de toute la saga grâce à des personnages travaillés, plus proches de leurs modèles mythologiques et bien plus torturés qu'à l'accoutumée.

Bien sûr, l'autre exemple moins reluisant fait référence aux Chevaliers d'Acier qui auraient été créés spécialement dans la série de 1986 pour permettre à Bandai de proposer une nouvelle gamme de jouets. Si l'approche semble donc similaire avec cette Légende du Sanctuaire, elle fait preuve d'un tel laxisme envers son scénario qu'elle force par certains côtés le respect. Le parti pris est osé et sujet à critique mais tout va dans ce sens et légitime donc le projet. On ne sera pas alors surpris, passé un certain âge, de trouver désespérantes toutes les tentatives d'humour basées sur des situations cocasses. Néanmoins, il faudra aussi supporter le personnage de Seiya totalement horripilant dans ses gesticulations et son caractère excentrique, reflet de celui de l'oeuvre originale mais devant ici composer avec des réactions ridicules, même en pleine bataille où il aurait sans doute mieux valu tempérer son côté doux dingue afin de mettre en place une vraie tension dramatique. Mais encore une fois, là n'est pas le propos !
C'était mieux avant ?

En somme, Saint Seiya : La Légende du Sanctuaire assume entièrement ses partis pris esthétiques, son absence de véritable narration et son envie (besoin ?) de se réapproprier un univers (dont l'aspect mythologique est encore plus secondaire que dans le manga de Kurumada) connu de tous à l’inverse de longs-métrages comme Resident Evil : Damnation ou Tekken : Blood Vengeance qui, eux, cherchaient avant toute chose l'approbation des joueurs en se rapprochant le plus possible des œuvres originales.

Dès lors, dans le cas qui nous intéresse ici, il faudra énormément d’indulgence aux fans hardcore, nourris à la série animée originale ou plus récemment aux somptueuses OAVS de The Lost Canvas, pour prendre suffisamment de recul afin de ne pas désavouer ce film ayant par moments des allures de crime de lèse-majesté. Quant à ceux qui découvriraient Saint Seiya avec ce long-métrage, on ne saurait que leur conseiller d'aller un peu plus loin en regardant les nombreuses adaptations ayant tout simplement évolué avec leur public, leur époque...

_________________
"Je ne vois que le Mal, tu ne vois que le Bien; nous sommes tous deux handicapés"

On me parle de schizophrénie mais à deux c'est tellement mieux la vie! (Olivia Ruiz, Le Tango du Qui)


Dim Fév 22, 2015 4:32 pm
Profil
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 10 messages ] 


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous ne pouvez pas joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © phpBB Group.
Designed by Vjacheslav Trushkin for Free Forums/DivisionCore.
Traduction par: phpBB-fr.com